La start-up Byton propose au CES un concept à l’intérieur assez hallucinant avec un écran XXXL et une vision très poussée de l’interface personne-machine, pour un prix annoncé très agressif. Enfin la bonne formule pour contrer Tesla ?

Une start-up automobile chinoise électrique, automobile et autonome au CES ? Ce n’est pas la première fois qu’on assiste à un tel lancement en fanfare, on se souvient du show Faraday Future de l’an passé… et de ce qui reste aujourd’hui du projet : un grand point d’interrogation. L’avenir dira s’il se concrétise, mais le concept de Byton (pour bytes on wheels) semble cocher pas mal de cases pour se donner toutes les chances. « Nous voulons créer le premier véhicule intelligent intuitif », explique sur la scène du Mandalay Bay l’un des deux cofondateurs allemands de cette start-up aux capitaux chinois.

Pour comprendre cela, il est logique d’aborder cette auto par son habitacle. Et son immense écran (fourni par BOE) qui parcourt la planche de bord sur toute sa largeur, un espace de partage d’expérience, toujours selon le vocabulaire très marketing de la toute jeune marque. L’ergonomie est très importante ici et l’expérience client est voulue particulièrement simple et multimode. Car si l’écran géant n’est pas tactile, la mini tablette au centre du volant (première mondiale en production) l’est et elle permet de contrôler certaines fonctionnalités.

 

Des emplacements pour smartphones dans les contreportes permettent de les intégrer dans l’auto et de les utiliser également comme commandes tactiles des interfaces de bord. Le système peut être commandé aussi en mode gestuel avec retour haptique, ou avec la voix avec Amazon Alexa. Il est également capable de reconnaissance faciale, dès l’approche à l’extérieur de la voiture, avec des caméras dans les montants latéraux. C’est le moyen bien entendu de personnaliser l’auto aux goûts, réglages et habitudes du conducteur. Et l’engin continuera de lui-même à progresser dans la connaissance des habitudes de son propriétaire grâce à l’incontournable capacité d’intelligence artificielle qu’elle contient.
La santé est aussi mise sous surveillance avec un capteur cardiaque et diverses analyses permanentes. L’interface elle-même semble très claire, très pure dans son design. Un indice, peut-être : le directeur responsable de ce domaine est un ancien de chez Apple et les bureaux de Byton travaillant sur l’UI sont dans la Silicon Valley – where else ? D’ailleurs, la marque concentre des dirigeants venus de chez Tesla, BMW, Apple ou Google… L’idée est d’en faire le véhicule le plus avancé du marché à son lancement à la fin 2019.
sdr

Lire la suite de l’article

KeyKeeper

KeyKeeper

Ingénieur en mécanique adorant la technologie. Née avec un Comodor64. Ma première ligne de commande :10 PRINT"HELLO!"RUN