Intel a marqué le CES en présentant le premier processeur quantique à 49 qubits, ce qui place la firme devant IBM et Google, selon les dernières informations officielles.

Répondant au nom de code de Tangle Lake, il s’agit d’une « simple » évolution du modèle à 17 qubits lancé en octobre dernier. C’est une étape importante pour la société, car on se rapproche de la suprématie quantique, soit le moment où l’informatique quantique devance réellement l’informatique classique. Intel a déjà livré un Tangle Lake au laboratoire QuTech qui se chargera des développements.

Roadmaps symboliques

En attendant, Intel espère pouvoir produire une puce à 1000 qubits d’ici cinq à sept ans. Le CES 2018 est donc hautement symbolique, car c’est la première fois qu’un fabricant montre un système aussi poussé et offre une roadmap aussi précise. La firme en a aussi profité pour donner des nouvelles de Loihi, son premier processeur neuromorphique lancé en septembre. Intel explique avoir entraîné son composant à reconnaître des petits objets en seulement quelques secondes. Le fondeur espère ainsi pouvoir commercialiser son architecture d’ici deux à quatre ans.

Article

KeyKeeper

KeyKeeper

Ingénieur en mécanique adorant la technologie. Née avec un Comodor64. Ma première ligne de commande : 10 PRINT"HELLO!" RUN