Cupertino aurait déjà la confié la moitié de ses commandes de puces 5G à Intel et pourrait définitivement éloigner Qualcomm de ce marché en s’alliant avec MediaTek.

Jour après jour, Apple tente de gagner un peu plus en indépendance sur son partenaire historique Qualcomm. En conflit depuis plusieurs mois, les deux géants n’en finissent plus de s’affronter sur la scène publique. L’un accuse l’autre de position dominante, l’autre de violation de brevets… Cette affaire aussi passionnante que délirante crée le chaos dans la Silicon Valley, tant ses rebondissements sont imprévisibles. La semaine dernière, les juges américains condamnaient Apple pour ne pas avoir remis des documents à temps dans le cadre de l’affaire qui l’oppose à Qualcomm. Cette semaine, o apprend que MediaTek se porterait candidat à la production de modems pour la conception des prochains appareils d’Apple. Un nouveau moyen d’éloigner Qualcomm des affaires de la marque à la pomme ?

Apple gagne en indépendance

Pendant un temps simple «designer», Apple cherche désormais à avoir un maximum de contrôle sur ses appareils. Depuis quelques années, Cupertino développe ainsi ses propres puces et gagne en indépendance sur ses partenaires historiques. Avec son dernier micro-processeur A11 Bionic, Apple a introduit sa première puce graphique maison et son premier réseau neuronal. Grâce à ces innovations, Apple devient véritablement le concepteur de son logiciel, mais aussi de son matériel. De quoi garantir une meilleure optimisation de ses produits, et un meilleur contrôle de l’approvisionnement.

En ce qui concerne les modems, Apple ne semble pas encore prêt à franchir l’étape de la conception de sa propre puce. Mais conflit avec Qualcomm oblige : Cupertino doit faire au mieux pour éliminer ce dernier de ses futurs produits afin d’éviter de nouvelles sanctions et, pourquoi pas, le mettre en difficulté. Le mois dernier, on apprenait qu’Apple aurait confié à Intel la conception de 50% des modems 5G de ses futurs iPhone, laissant alors à Qualcomm l’autre moitié. Si le deal avec MediaTek venait à se confirmer, Apple réduirait considérablement l’importance de Qualcomm en dépendant principalement du duo Intel/MediaTek. Selon DigiTimes, ce partenariat, s’il venait à voir le jour, n’aurait, en revanche, d’effets positifs pour MediaTek que sur le court terme.

Lire la suite de l’article

KeyKeeper

KeyKeeper

Ingénieur en mécanique adorant la technologie. Née avec un Comodor64. Ma première ligne de commande : 10 PRINT"HELLO!" RUN