Nova 3i de Huawei est le premier smartphone à intégrer le Kirin 710, successeur du Kirin 659. Un chipset sur lequel Huawei est revenu en détail.

Comme prévu, Huawei a tenu hier une conférence de presse en Chine durant laquelle Richard Yu, le patron de la division grand public a dévoilé plusieurs produits et quelques chiffres intéressants. Parmi ces chiffres, le nombre de terminaux déjà vendus en un peu plus de 6 mois : 100 millions dans le monde ce qui devrait le positionner une fois encore en deuxième position, devant Apple et derrière Samsung. Ce n’est pas très étonnant puisqu’Apple ne présente qu’une seule fois dans l’année des terminaux. Et ils ne sont que trois, tandis que Honor et Huawei en ont présenté une petite vingtaine sur 2018, en comptant les deux nouveautés d’hier.

Octo-core gravé en 12 nm

Ces deux nouveautés sont le Nova 3 et le Nova 3i, bien évidemment. Nous avons largement évoqué leurs fiches techniques respectives dans les articles que nous avons consacrés cette semaine à leurs sujets. Nous ne reviendrons donc pas dessus. Cependant, nous avons évoqué hier la présence du Kirin 710 dans le Nova 3i. Il s’agit d’une première apparition pour nouveau chipset qui animera certainement tous les terminaux du groupe chinois dans l’année à venir. Ce qui mérite donc une présentation un peu plus complète que celle d’hier, même si les détails ne sont pas tous encore officiels.

Le Kirin 710 est donc un chipset qui remplace le Kirin 659. Rappelons que ce dernier est gravé en 16 nm, qu’il est composé de huit cœurs Cortex-A53 cadencés jusqu’à 2,36 GHz, et d’un GPU ARM Mali-T830 MP2. Son successeur le surclasse dans tous ces points. Le Kirin 710 est gravé en 12 nm. Il est composé de quatre Cortex-A73 cadencés à 2,2 GHz et quatre Cortex-A53 cadencés à 1,7 GHz. Nous avons donc un quad-core très puissant et un autre très frugal.

Performances en hausse

Ce qui offrirait des performances et une autonomie généreuses. Selon Huawei, le Kirin 710 offre des performances supérieures de 75 % en single-core vis-à-vis du Kirin 659 et de 68 % en multi-core.

Lire la suite de l’article

KeyKeeper

KeyKeeper

Ingénieur en mécanique adorant la technologie. Née avec un Comodor64. Ma première ligne de commande : 10 PRINT"HELLO!" RUN