Le Britannique Richard Browning vient de s’adjuger un record du monde de vitesse avec sa combinaison inspirée du super-héros Iron Man. Équipé de réacteurs au niveau des bras et du dos, il a volé à quelques mètres au-dessus d’un lac à plus de 51 km/h.

Richard Browning est, à ce jour, l’incarnation la plus crédible d’Iron Man. Ce Britannique, ancien militaire de carrière et grand sportif, vient de battre le record du monde de « vitesse la plus élevée dans une combinaison propulsée par réacteurs et contrôlée par le corps », selon la dénomination créée spécialement par le Livre Guinness des records qui a homologué la performance.

L’exploit, dont on peut voir un résumé dans la vidéo ci-dessous, s’est déroulé au-dessus d’un lac à Lagoona Park, dans la ville de Reading (Royaume-Uni). Le pilote devait voler sur une distance minimale de 100 mètres et dépasser les 48 km/h. Il y est parvenu au bout de la troisième tentative en atteignant 51,5 km/h, avant de finir sa course dans l’eau.

Voici la vidéo de la tentative de record de vitesse accomplie par Richard Browning à l’aide de sa combinaison à réacteurs. Le troisième essai fut le bon, mais le pilote a ensuite effectué un plongeon dans l’eau sans que l’on sache si c’était volontaire ou causé par l’épuisement. © Guinness World Records

Une combinaison qui pèse 45 kg

Le costume d’Iron Man de Richard Browning se compose de mini-réacteurs utilisés pour l’aéromodélisme placés au niveau des bras et dans le dos. Ces turbines, que l’on peut acheter dans le commerce, sont capables de délivrer jusqu’à 40 kg de poussée. Les six réacteurs de Richard Browning peuvent soulever 130 kg. C’est le pilote qui contrôle les gaz à l’aide de manettes. La combinaison pèse 45 kg.

Le plus impressionnant est qu’il n’y a aucun système de stabilisation automatique : tout est contrôlé avec la force du corps. Maîtriser une telle puissance demande une condition physique exceptionnelle et un apprentissage pour le moins empirique. Pour preuve, une autre vidéo, publiée par Red Bull, montre l’entraînement intensif que Richard Browning s’impose et les mésaventures qu’il a rencontrées. Ce n’est pas donné à tout le monde de se prendre pour Iron Man !

 

Source :

http://www.futura-sciences.com/tech/actualites/technologie-iron-man-il-bat-record-monde-vitesse-jetpack-30749/

KeyKeeper

KeyKeeper

Ingénieur en mécanique adorant la technologie. Née avec un Comodor64. Ma première ligne de commande : 10 PRINT"HELLO!" RUN