Après l’atterrissage sur Mars la question qui se pose c’est comment faire en sorte que la mission dispose d’assez d’électricité ? Kilopower est la solution.

La problématique est évidente et la NASA y réfléchit depuis des années. La solution c’est l’énergie nucléaire (très rentable) et en particulier la fission nucléaire, la même utilisée dans les centrales électriques.

Jeudi 18 janvier 2018 le projet Kilopower a enregistré un succès après les premiers tests réalisés dans le désert du Nevada. Lors d’une conférence qui s’est tenue à Las Vegas, la NASA et le ministère de l’Energie américain ont dévoilé la suite des événements. En mars 2018 devrait se tenir le premier essai grandeur nature pour confirmer que Kilopower pourrait fournir l’énergie pour les missions habitées et les robots sur la Lune, sur Mars et même au-delà.

Kilopower est une mini-centrale nucléaire pouvant être transportée par les astronautes et est en mesure de résister aux conditions climatiques extrêmes comme sur Mars. Son réacteur nucléaire, fonctionnant à l’uranium, n’est que de la taille d’un rouleau de papier toilette. Les modules pourraient ainsi alimenter les campements de la planète rouge, notamment lors des longues nuits de froid et des tempêtes de sable.

Ceci dit, on a tous envie que ça fonctionne et que, dans le future, la batterie nucléaire soit à la porté de tout le monde.

KeyKeeper

KeyKeeper

Ingénieur en mécanique adorant la technologie. Née avec un Comodor64. Ma première ligne de commande : 10 PRINT"HELLO!" RUN