Attendu depuis quelques mois, un nouvel iPhone doté d’un écran en dalle LCD de 6,1 pouces, reprenant le design introduit par l’iPhone X, devrait sortir en septembre. Apple va se fournir chez le japonais Nichia pour obtenir un système de rétroéclairage permettant de limiter la largeur des bordures de l’écran de ce fameux iPhone.

Parmi les nouveaux iPhone attendus au mois de septembre, le modèle de 6,1 pouces est celui qui fait le plus parler de lui. L’une des raisons de son succès se cache dans le fait qu’il embarquerait une dalle LCD, et non Oled comme dans l’iPhone X. Si l’usage du LCD a pour principale vertu de limiter le coût de fabrication, ce n’est pas pour autant qu’il simplifie le travail d’Apple.

Un rétroéclairage plus compact

Dans la mesure où le design introduit par l’iPhone X devrait s’imposer largement dans la gamme des smartphones d’Apple de 2018, l’entreprise ne peut se permettre d’avoir un canard boiteux. L’une des difficultés dans la conception d’un terminal aux bords aussi fins doté d’une dalle LCD se trouve au niveau du rétroéclairage de ladite dalle. En effet, contrairement à la technologie Oled, dont les leds émettent leur propre lumière, le LCD a besoin d’être éclairé par un composant supplémentaire. Ce composant doit trouver sa place dans le corps du smartphone et empêcher de rogner les bordures autant qu’avec une dalle Oled.

Pour l’unité du design dans la gamme 2018

C’est spécifiquement à ce problème que répond la société japonaise Nichia. Cette dernière est présentée comme l’unique fournisseur du rétroéclairage destiné à l’iPhone LCD. D’après nos confrères de Digitimes, Nichia fournira à Apple des composants de 0,3 mm d’épaisseur, contre 0,4 mm habituellement…

Lire la suite de l’article.

KeyKeeper

KeyKeeper

Ingénieur en mécanique adorant la technologie. Née avec un Comodor64. Ma première ligne de commande : 10 PRINT"HELLO!" RUN