Les processeurs d’Intel qui seront vendus à partir du second semestre 2018 incluront des modifications matérielles pour mieux protéger les utilisateurs contre certaines variantes des vulnérabilités Spectre et Meltdown.

Intel espère tourner la page des vulnérabilités Meltdown et Spectre d’ici la fin 2018. Alors que l’entreprise diffuse des correctifs depuis le début de l’année pour atténuer les effets de ce nouveau type de failles, l’entreprise américaine a annoncé jeudi 15 mars l’arrivée pour le second semestre 2018 des premiers processeurs qui incluront des protections matérielles contre ces faiblesses.

Ces modifications au niveau de la conception des processeurs viendront compléter l’action des mises à jour logicielles. Selon Intel, des correctifs ont été déployés pour la totalité des produits qui ont été commercialisés au cours des cinq dernières années et qui avaient besoin d’une protection. Cela inclut notamment les plateformes Broadwell, Coffee Lake, Ivy Bridge, Haswell, Kaby Lake, Sandy Bridge et Skylake.

 

DEUX VARIANTES SUR TROIS

Spectre et Meltdown sont des vulnérabilités qui permettent de conduire des attaques par canal auxiliaire sur des opérations d’exécution spéculative Ces calculs sont effectués par les processeurs pour tenter d’anticiper les prochaines actions que va devoir exécuter le processeur, afin de gagner du temps.

« Nous avons changé certaines parties des processeurs afin d’introduire de nouveaux niveaux de protection par le biais d’un partitionnement qui protégera à la fois contre les variantes 2 et 3. Pensez à cette partition comme des ‘murs de protection’ supplémentaires entre les applications et les niveaux de privilège utilisateur pour créer un obstacle pour les mauvais acteurs », écrit Brian Krzanich, le patron d’Intel.

Lire la suite de l’article

KeyKeeper

KeyKeeper

Ingénieur en mécanique adorant la technologie. Née avec un Comodor64. Ma première ligne de commande : 10 PRINT"HELLO!" RUN